Chargement...
 

Ypar dot IO - Yoga en Liberté (r)

Le magazine numérique du yoga a maintenant son site web

Daniel Mardi mars 3, 2020
Image

Le magazine numérique du yoga a maintenant son site web

Satoshi.Yoga

Pourquoi un magazine électronique avec ce nom bizarre?

Cette année, YogaPartout célèbre ses dix ans d’existence. Ce n’est quand même pas banal! Depuis le tout début, je me remets en question. Comme dit la chanson de Plastic Bertrand : Stop, encore. Je m’arrête où je continue?

Un sankalpa, c’est une affirmation. Mon sankalpa pour YogaPartout depuis tout ce temps est de faire quelque chose de plus grand que moi, d’être utile à l’humanité. Je me suis régulièrement demandé, depuis que je gère YogaPartout, comment faire pour redonner au yoga ce que le yoga m’apporte. Je veux changer le monde, continuer de vivre cette paix et cette sérénité en moi et autour de moi. Comme j’aime bien répéter cette phrase que j’ai entendue la première fois de la prof de Deepak Chopra, Tara Styles :

Ça m’a pris dix ans pour
devenir un succès instantané


Alors, pourquoi ce nom qui ressemble à Satori? La première fois que j’ai entendu cette expression qui veut dire librement « éveil spirituel », c’est de la bouche de Swami Sai Shivananda de la Fédération francophone de yoga. Ça m’a immédiatement plu. À vous de découvrir sur votre fureteur préféré tout le mysticisme qui entoure cette expression relié à la nouvelle économie : Satoshi.

Un peu d’histoire


En 2010, lorsque j’ai cofondé YogaPartout, je n’avais aucune idée de la durée de cette réalisation. Mon défi était d’alimenter une communauté de yoga et d’être à la fine pointe des technologies. C’est encore un défi de tous les jours et je me remercie moi-même, en tout premier lieu d’ailleurs, d’avoir choisi la communauté tiki.org (un wiki, un système de gestion de groupes, etc.) comme choix d’infrastructure web. Cette plateforme me permet de voir grand… et de mener a bien ce projet. Avec ce logiciel dit « libre open » j’apprends aussi sur moi-même. Par exemple, la dyslexie, même si légère et invisible avec laquelle je compose, est un combat de tous les jours sur cette plateforme. En effet, la gestion de l’écosystème de YogaPartout me permet de découvrir quelque chose de nouveau et de ne pas avoir peur. Un peu comme l’histoire d’Arjuna dans la Bhagavad Gîta, je fais face à mes vrais ennemis : moi-même. Or c’est bien dans cet état d’esprit que je vous présente ce premier numéro de la revue Le magazine numérique du yoga.

Lancement… 3, 2, 1, c’est parti!


Aujourd’hui, c’est avec honneur que je vous présente Le magazine numérique du yoga, une publication multimédia qui donne accès à la connaissance du yoga, authentique et ancestrale. La fabrication de cette dernière pièce du casse-tête (le magazine que vous lisez en ce moment) offre à la communauté du yoga francophone du contenu qui est le miroir de la transmission du yoga contemporain. La mission de la revue Le magazine numérique du yoga est de toucher les enseignements du temps des védas. Or avant de courir, il faut marcher. Ce premier numéro n’est pas parfait et ne touche que la surface des technologies hybrides qu’elle vous offre. Nous y reviendrons, je vous le promets.
Comment transmettre la connaissance ancestrale

Tel que susmentionné, je me suis régulièrement demandé comment je pouvais aider ma famille yoguique? Je suis fait ainsi. J’ai soif d’aider mon prochain. J’ouvre les portes à celles et ceux que j’admire. Huit professeurs, peut-être inconnus pour vous et combien aidants, vous verrez, ont été invités à participer à cette aventure. Ils ont accepté de partager avec nous leurs yogas, leurs histoires, leurs conseils pour que cela devienne notre yoga. Il s’agit de Patrick Vesin, Daniel Pineault, Hervé Blondon, Lily Champagne, Marie-Françoise Mariette, Nathalie Perret, Renée Dagenais, Rocio Judith Machorro et Chantal Turgeon, que je vous invite à découvrir.

Le yoga commence au moment
ou vous décidez d’être vous-même.
- Dan1am



Vous conviendrez que ce n’est pas facile de se démarquer de nos jours. Le yoga ne fait pas exception. Le domaine de l’édition se cherche encore. Les périodiques continuent de vouloir se différencier, une preuve que cette recherche est non changeante, c’est sa seule constante. Il y a encore de la place à l’innovation. Yoga Partout vous présente son concept, la preuve que pour obtenir quelque chose de nouveau, il faut faire quelque chose de nouveau.

La seule chose qui ne changera jamais
chez YogaPartout, magazine numérique,
c’est le changement lui-même.

Le concept de cette nouvelle publication tient sur deux fronts

Nous produisons des articles qui vous apprennent quelque chose d’authentique. Deuxièmement, nous touchons l’innovation sur le web.


D’une part, le contenant (la coquille, la présentation visuelle) n’est pas la pierre angulaire de ce périodique. Notre première préoccupation est la qualité du contenu, le partage de l’expérience authentique du yoga. Nous préférons vous livrer du contenu de qualité plutôt que de la quantité. Par exemple, à chaque numéro, nous vous faisons découvrir un nouveau professeur, une nouvelle technique, une nouvelle personne. C’est grâce à notre rubrique Carte blanche que vous découvrirez ces nouveautés. Merci à Renaud Cellier du Journal du yoga de nous avoir ouvert une porte et de faire de cette chronique un vase communiquant entre nos deux solitudes. Ce numéro vous présente Chantal Turgeon, du Centre Kaïvalya. Chantal est une perle que je vous invite à découvrir. Elle nous raconte le lien qu’elle fait entre une goutte d’eau et l’océan. Il y a un interlien et un code QR qui vous permet de passer à la version numérique afin d’approfondir votre expérience. Le PDF qui vous est fourni vous permet d’imprimer votre exemplaire si vous le souhaitez. Voilà qui explique pourquoi la revue Le magazine numérique du yoga est hybride, intelligent et multimédia.

Notre première préoccupation est
la qualité du contenu, le partage de l’expérience
authentique du yoga


D’autre part, pour les personnes qui ne veulent pas débourser un centime sur YogaPartout, c’est possible. En effet, chacun des auteurs vous présente sa chronique gratuitement si vous vous inscrivez à celle-ci. Donc, si vous n’êtes intéressé qu’à un seul chroniqueur, il n’y a aucuns frais à débourser. Puis, lorsque vous voulez recevoir Le magazine numérique du yoga dans son intégralité, vous devez débourser le prix de l’abonnement pour recevoir tout le contenu de tous les auteurs. Or ce n’est pas un système parfait. Nous vous demandons de respecter cette technologie ouverte, dite Open Source. Ce qui veut dire concrètement, par exemple, qu’il est possible pour une personne qui s’y connaît un peu en web de passer par-dessus cette méthode. Avec le respect des yamas et des niyamas, nous vous remercions à l’avance de bien respecter cette consigne.

Présentations

Le magazine numérique du yoga est unique, nous l’avons vu ci-dessus. Rappelons qu’il est aussi imprimé, tout à fait intemporel et non géolocalisé. Il s’adresse au yogi et yogini dans les 55 pays de la francophonie où nous rayonnons. Bientôt, vous découvrirez aussi que nous pouvons et allons publier des articles en anglais. En effet, notre plateforme grandit et répond à un besoin de diversification. Vous pourrez aussi lire des articles en espagnol, en portugais, en allemand, en en espagnol sud américain, en catalan, en espagnol européen, en italien, en sanskrit et même en néerlandais.

Voici donc le temps de vous présenter nos chroniqueurs

Ce magazine donne la parole à neuf professeurs avec des sujets tout aussi différents les uns que les autres.


Enfin, votre humble serviteur, Daniel Gauthier continue de partager sa joie de communiquer avec vous tous et de diffuser les bienfaits du yoga par la voie de son blogue, dans lequel il nous confie les dessous de YogaPartout.

Merci à vous tous et bienvenue à la revue Le magazine numérique du yoga (aussi imprimé). Cette nouvelle publication est disponible sur le site https://satoshi.yoga.


Je vous souhaite tout le bonheur

Image
Daniel

S'inscrire à l'Info Lettre

Adresse de courriel: