Chargement...
 

Articles

Yoga Step-by-Step. C'est la rentrée avec Rocio chez Centre Yoga Plus. Formation offerte en association avec les héritiers de Swami Gitananada

Auteur: Daniel Gauthier - Publié 2019-09-09 02:55
RocioAuCoeurDuYoga

Yoga Pas-à-Pas

Yoga Step-by-Step

Yoga avec Rocio

52 semaines de formation avec Rocio

Réservée aux passionnés de la tradition

Les lundi de 19h15 à 20h30


Yoga Step-by-Step est un cours conçu par le Dr. Swami Gitananda afin de donner un enseignement profond et détaillé de la pratique du Yoga.

Cette formation est offerte par Rocio en association avec les héritiers de Swami Gitananada.

52 leçons hebdomadaires allant depuis les notions de base jusqu'aux pratiques intermédiaires et avancées, les principes philosophiques, anatomiques et de vie accompagnent la découverte et la pratique des postures et des techniques de respiration et de concentration.

Ce cours s'adresse aux étudiants qui désirent embraser le Yoga tel une science spirituelle, tel un mode de vie. Il se veut, aussi, pour ceux qui le désirent, une préparation pour poursuivre une formation professorale de 6 mois dans l'école de cette lignée en Inde.

À la fin du Cours les étudiants qui auront complété les pratiques et questionnaires hebdomadaires recevront un diplôme de l'école en Inde grâce à laquelle ce cours est soutenu par Rocio, intermédiaire accrédité de cette lignée en Inde.

A propos

Après plusieurs années d’apprentissage et de pratique de cette méthode créé par Swami Gitananda dans les années 70-80 Rocio a été formé pendant six mois intensif en Inde. Elle nous invite à parfaire nos connaissances en Yoga avec un cours complet qui propose un cheminement à la fois traditionnel et contemporain.

Lisez la suite

Le 33 tours Bénédiction de collection d'Anshu Seven est maintenant disponible -

Auteur: Daniel Gauthier - Publié 2019-08-31 21:32
Image

Bonjour à vous qui aspirez au bien-ëtre par la voie du yoga

Anshu Seven (Steve Trottier)

Depuis 2011 Steve ne cesse d'inspirer la communauté avec son histoire, ses amis et surtout... sa musique
Il a parcouru mer et monde pour vivre l'inspiration que tous et toutes recherchent.

Lorsque Daniel de Yoga Partout a rencontré Steve Trottier (Anshu Seven), il ne savait pas qu'il avait déjà fait le tour du monde et rencontré des personnes remarquables, des gurus, des êtres humains pleinement éveillés. Consultez le blogue de Daniel pour davantage d'info.

On le voit ici avec Daniel de YogaPartout en train de sourire, tellement que le soleil a transpercé la lentille de notre caméraman. Un moment magique.

Si vous connaissez une personne qui collectione les 33 tours, le Bénédiction d'Anshu Seven est une oeuvre de qualité à conserver, à donner, à écouter.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de cette édition limitée

  • Double vinyle blanc
  • Bonus de deux pièces "live"
  • Qualité vinyle (beaucoup plus limpide comme sonorité) comme si vous étiez en studio
  • 140 grammes
  • Cet album a été nominé aux États-Unis
  • Enregistré en 432 Hz
  • Inclus le téléchargement
  • et a été imprimé sur du papier recyclé à 100%


Consultez aussi l'infolettre précédente de Yoga Partout qui résume la carrière d'Anshu Seven.

Lisez la suite

Se sentir tout petit aux États-Unis? Du yoga en Anglais, en allemand, en espagnol, en portuguais et même en Catalan sur Yoga Partout... pourquoi pas + Pinterest à Nueva York

Auteur: Daniel Gauthier - Publié 2019-07-30 03:45

Bonjour à vous qui aspirez au bien-être par la voie du yoga


Cette info lettre ne ressemble à rien de ce que vous avez pu lire à ce jour sur ce site. En effet, elle est parfois écrite en utilisant le "Je" (Daniel de YogaPartout) et je vous parle même de Yoga... en anglais.

Sondage

Dans cette info lettre, YogaPartout vous demande de répondre à trois questions. Prenez trente secondes pour nous dire ce que vous pensez

Cliquez sur le lien ci-dessous pour répondre au dit sondage

Je lance mon blogue

Image

Il faut lire ma première chronique

De Toronto a New-York en passant par Ottawa et Boston: un voyage sprint. Des visites de studios plein la vue

Shri Hanuman et les États-Unis

Image


Hum, que dire autre que d'être reconnaissant. Yoga Partout est aller explorer le monde du yoga en Anglais... jusqu'à New York.
Ce qui porte la réflexion suivante: Saviez-vous que l'écosystème utilisé par Yoga Partout permet de publier du contenu en plus de 25 langues!

Nous avons, pour les besoins de la cause, expédié une invitation à découvrir ce site en Allemand, en Anglais (naturellement), en Portuguais, et même en Catalan. A vous de découvrir les trois questions sondage pour comprendre pouquoi.

Un Pinterest qui vaut mille mots

Des photos imparfaites qui ressemblent à un rapport d'impôt. Quoi? Voyez les photos captés ci-dessous ou sur le compte Pinterest de YogaPartout.

Voyez, ressentez, imaginez

Image

Lisez la suite

Le Costa Rica: Séjour au coeur de la forêt tropicale avec Lily Champagne

Auteur: Daniel Gauthier - Publié 2019-07-09 14:38

:: Image

Vivez le Costa Rica, le pays du yoga... avec Lily Champagne

Bienvenue à vous aspirez à un bien-être par la voie du yoga

Dans cette info lettre

Quoi de plus qu'un séjour au coeur de la forêt tropical? Le yoga de la dissolution, aussi nommé le Laya Yoga veut dire pour Lily Champagne une détente sur la Playa Potrero du Costa Rica, une des plus belle plage que vous découvrirer. Incluant des séances de yoga et de méditation, vous assisterez à cinq ateliers de philosophie: Les cinq souffles.

Le voyage

Cette description est partielle. Vous trouverez plus de détails sur ce PDF. Voici donc le descriptif

Dates: Du 8 au 18 décembre 2019

Le voyage comprend

  • Les vols aller/retour
  • L’hébergement en hôtel 4 étoiles
  • Tous les petits-déjeuners, trois lunchs et un souper d’adieu
  • Transferts et excursions en autocar privé avec guide francophone
  • Excursion à la réserve naturelle Heliconia. Une beauté ou la flore et la diversité vous fera vivre un bonheur intérieur inoubliable. Voyez cette vidéo qui vous donne un aperçu.
  • Excursion au Volcan Miravalles: découvertes des fuméroles, randonnée pédestre, enveloppement de boue volcanique et baignade dans les piscines naturelles d’eau thermale. Le Miravalles est un stratovolcan du Costa Rica. Son nom original était @volcan de Cuipilapa", mais il a été rebaptisé Miravalles, du nom de la maison appartenant à l'argentin Crisanto Medin. Voyez cette vidéo qui vous donne un aperçu.
  • Excursion au Parc National Palo Verde: tour de bateau sur la rivière Tempinsqui et observation d’oiseaux, singes et crocodiles. Voyez cette vidéo qui vous donne un aperçu.

A propos des ateliers

Image

cal

Les ateliers de philosophies

A travers l'exploration des cinq souffles, découvrez ce que les anciens yogis ont expérimentés, la force de la vie, l'énergie qu'on nomme le prana. Lors des ateliers sur la philosophie offerts par Lily Champagne, vous pratiquerez des techniques qui touche les cinq souffles. Avec ces 33 années de pratiques, vous êtes entre bonne mains.. Son objectif, sa route demeure la même depuis tout ce temps: Promouvoir la santé globale. En plus de vivre un voyage inoubliable, cette grande dame du yoga vous fera découvrir un Yoga à la mesure de vos besoins.

Lisez la suite

Christian Tikomiroff - Courage, la vie est courte - Cours de yoga par correspondance - Plus de 15 années d'expérience

Auteur: Daniel Gauthier - Publié 2019-07-06 20:18
Image

Christian Tikomiroff

Bienvenue à vous qui aspirez au bien-être par la voie du yoga.
Dans cette info lettre, découvrez le Nätha-yoga de Christian Tikomiroff et ses formations en semi-correspondance

Vous cherchez du yoga ésotérique?

L'entrevue numérique que nous vous présentons ans cette entrevue, vous enchantera. Christian nous parle de tantrisme, de rituels, de mantras, de yoga nidra. Il nous explique pourquoi son maître lui a demandé de ne pas parler de lui pour douzes années après sa mort. C'est une entrevue riche de connaissance.

Qui est Christian Tikhomiroff

Vers l'âge de 7-8 neuf ans, Christian Tikhomiroff a été initié au Yoga par sa grand-mère, disciple de Blavatsky.

Cette dame Russe est une des fondatrice de la Société théosophique, ce courant ésotérique (la théosophie) né à New York en 1875. Mme Blavatsky a été influencé par Swâmî Dayânanda Sarasvatî (1824-1883), le fondateur du mouvement Ārya-Samāj, un maître spirituel important en Inde.

De retour sur M. Tikhomiroff, il a été formé dans une école natha-yoga de Bénarès en Inde où il a suivi les enseignements du maître Icchanâth.

Puis, la rencontre avec Alain Danielou a fait que les portes se sont ouvertes pour Christian en Inde et la voie du tantra.

Écoutez cette entrevue d'une qualité exceptionnelle, une histoire inspirante et unique en soi.

Radio numérique

Cette entrevue nous présente le Natha Yoga en toute simplicité. Vous ressentirez l'authenticité et la profondeur des enseignements de ce pionnier du yoga. Cette entrevue d'une durée de moins de 60 minutes passe si rapidement. Écoutez.

Écoutez directement

Des infos au sujet des cours par correspondances

Christian vous convie à sa formation à distance

Lisez la suite

Solstice d'été avec Paul Temple et Steve Trottier

Auteur: Daniel Gauthier - Publié 2019-06-17 00:36
Image

(Montréal) Une soirée magique

Unique et enchanteur: Steve Trottier présente des extraits de son dernier album

Paul Temple: bols tibétains, flûtes, effets sonores et mantras remixés

Bonjour à vous qui aspirez au bien être par la voie d yoga.

Paul Temple

Une soirée magique pour souligner le solstice d'été

En primeur

Steve Trottier nous interprétera des extraits de son tout dernier album incluant Vahel et Laur Fugère du Cirque du Soleil.


Paul Temple: bols tibétains, flûtes, effets sonores et mantras remixés et Steve Trottier qui vous présentera quelques pièces de son tout dernier album incluant Vahel, Laur Fugère du Cirque du Soleil.

Cette soirée unique est au croisement du concert, de la méditation groupe et d’un fabuleux voyage mystique. PAUL TEMPLE qui travail depuis plus années avec la chanteuse Deva Premal, tisse un mélange sonore unique et éclectique de bols accordés pour la guérison, de flûtes envoutantes, de mantras sanscrits et de chants de gorge tibétains, le tout retouché parfois d’extraits d'airs classiques.

Une expérience sonore envoutante et apaisante à travers le son des bols Tibétains et les voix remixées de Deva Premal

Ce que les autres en pensent

Deva Premal et Miten

Paul a saisi l’essence des traditions chamaniques du Tibet pour créer une fabuleuse expérience méditative de paix et d'harmonie. Une musique magnifique et un espace sacré
- Deva Premal & Miten

Réservez

Lisez la suite

Marshall Govindan (Satchidananda) accueille Swami Pramod Chetan Udasin chez Babaji Kriya Yoga Ashram - Vivre une expérience spirituelle sans effort

Auteur: Daniel Gauthier - Publié 2019-06-13 05:46
Image

Dernière possibilité de vivre une accélération de votre évolution humaine

Rencontre intime avec Swami Pramod Chetan Udasin?

Bonjour à vous qui aspirez au bien être par la voie d yoga.

Pouvons-nous parler d'une rencontre de grands esprits? Oui, très certainement.

Marshall Govindan Satchidananda accueille Swami Pramod Chetan Udasin

Image
Image

Quelques mots au sujet de Satchidananda

Marshall Govindan (également connu sous le nom de Satchidananda), disciple de Babaji Nagaraj, qui pratique le Kriya Yoga depuis 1969 accueille Swami Pramod Chetan Udasin à l'Ashram du Kriya Yoga.

Quelques mots au sujet de Swâmi Pramod Chetan Udasin

S’élever par l’effort

L’histoire de cet homme originaire du nord de la France, né en 1953, est atypique. Trois périodes clés de sa vie l’ont transformé.
Rencontrez le juste pour écouter ses proses, ses textes. Il vous racontera ses deux années d'errance en Inde comme un Sadhu... et plus encore.

Parlez-nous de Dieu

L’Amour n’est ni une relation, ni un sentiment, ni un acte.
C’est l’état permanent de ceux qui ont réalisé la Conscience Éternelle.
- Swâmi Pramod Chetan Udasin


C'est donc un rendez-vous, à l'Ashram de Babaji Kriyga Yoga

Afin d’être au plus près de la tradition multimillénaire des yogas, la spiritualité, chemin de l’évolution humaine, devrait être intégrée dans la pratique du hatha yoga.

Pour enrichir son enseignement, l’ouverture du coeur est indispensable. En effet, pour diffuser la Lumière nous devons nous-même en être imprégnés. Il est essentiel de transmettre les quatre yogas (raja yoga, jnâna yoga, bhakti yoga, karma yoga) avec le coeur pour réaliser l’unification de l’être humain dans son aspect holistique : physique, psychique et spirituel.

Lors de cette formation, nous examinerons point par point, la spiritualité, la Grâce, le renoncement, la Sagesse Éternelle ou Sanâtana Dharma, la non-dualité ouadvaita vedânta, les Maîtres spirituels, le maître intérieur, les yogas, les mantras, le japa, l’introspection, la pratique méditative et enfin les généralités sur la pratique, suivie de séances de satsang et de séances de méditation silencieuse.

Swamiji aime beaucoup le Ramana Maharshi

Si nous progressons, le monde progressera. Tels que nous sommes ainsi est le monde. Sans comprendre le Soi, à quoi bon comprendre le monde. Sans la connaissance de l’Être, la connaissance du monde est sans intérêt. Plongez en vous-même et trouvez le trésor caché là. Ouvrez votre coeur et voyez le monde à travers les yeux du véritable Soi. Déchirez les voiles et contemplez la divine majesté de votre propre Soi.
- Shrî Râmana Maharshi

Inscrivez-vous, réservez votre place

Il n'est pas trop tard, il y a de la place
Peu d'appelés même s'il y a beaucoup d'élus. Soyez présent(e), vous seul pouvez enclencher une accélération de votre évolution.

Lisez la suite

Italie avec Dominique Duquet et Isabelle Masseï - stage de yoga à 8,000 mètres d'altitude

Auteur: Daniel Gauthier - Publié 2019-06-03 18:24

Dominique Duquet et Isabelle Masseï offrent un stage de yoga à 8,000 mèetres d'altitude en Italie

Stage en Italie

Saint Pierre Aosta (Val d'Aoste) Italie, altitude 1800m

Du dimanche 21 juillet 2019 à 18h30 au vendredi 26 juillet 2019 14h

Thème

La présence. A qui, à quoi, sommes nous invités à être présents? Est-un don inné? cela demande-t-il un effort?

Le lieu du stage... 1,800 mètres au dessus de l'océan

Voici le site web de l'Hôtel notre maison

A l'horaire

  • Exercice méditatif au petit matin
  • Ateliers postures en journée
  • Soirées de partage sur le thème

A propos

Image

Lisez le suite

Entrevue exclusive - Le Kriya Yoga de Babaji: Marshall Govindan (Satchidananda)

Auteur: Daniel Gauthier - Publié 2019-05-15 21:04

Babaji - Kriya Yoga

Le Kriya Yoga de Babaji est l'art scientifique de l'union de l'Être à la Réalité Absolue par la Réalisation du Soi. Cette forme de yoga, qui représente une synthèse des enseignements anciens de la tradition des 18 Siddhas, fût ravivée par un grand maître de l'Inde, Babaji Nagaraj. Il comprend un ensemble de 144 techniques ou "Kriyas", regroupés en 5 phases ou catégories.

  • Kriya Hatha Yoga
  • Kriya Kundalini Pranayama
  • Kriya Dhyana Yoga
  • Kriya Mantra Yoga, et
  • Kriya Bhakti Yoga

Le Kriya Yoga permet donc une transformation intégrale de l'individu sur tous les plans de l'existence: physique, vital, mental, intellectuel et spirituel. Chacun peut le pratiquer et ainsi trouver la paix et le bonheur.

Le maître spirituel Marshall Govindan (Satchidananda) est le porteur de cette tradition

Présentation

Image


Marshall Govindan (également connu sous le nom de Satchidananda) est un disciple de Babaji Nagaraj, le fameux maître himalayen et créateur du Kriya Yoga, et de son récent disciple, Yogi S.A.A. Ramaiah. Il a pratiqué le Kriya Yoga intensivement depuis 1969, incluant cinq années en Inde.

Depuis 1980, il s’est engagé dans la recherche et la publication des écrits des Yoga Sidddhas. Il est l’auteur du livre à succès Babaji et la Tradition du Kriya Yoga des 18 Siddhas, publié en 15 langues, la première traduction anglaise internationale de Thirumandiram : A classic of Yoga and Tantra, Les Sutras du Kriya Yoga de Patanjali et des Siddhas, et La Sagesse de Jésus et des 18 Siddhas. Depuis l’an 2000, il a parrainé et dirigé une équipe de sept érudits dans le Tamil Nadu, en Inde, dans un projet de recherche à grande échelle destiné à la préservation, la transcription, la traduction et la publication de la littérature complète reliée au Yoga des 18 Siddhas. Six publications sont le résultat de ce projet, incluant une édition en 10 volumes du Tirumandiram, publiée en 2010.

Entrevue exclusive avec Satchidananda sur la radio numérique de YogaPartout

Rencontrez Marshall Govindana Satchidananda dans cette entrevue de fond.
Le fondateur du mouvement mondial Kriya Yoga nous présente le Kriya Yoga. Cette entrevue est en anglais

Écoutez la suite

Le but du Kriya Yoga

Le but de la vie est le bonheur, la paix, l'amour et l'illumination. Ce désir de perfection provient du Soi, l'image de Dieu en l'homme, cette image parfaite qui cherche à s'exprimer à travers chacun de nous.

Yogananada est l'un des maîtres spirituels faisant partie de la ligne du Kriya Yoga de Babaji.

Image

Le Kriya Yoga est l'art scientifique de la réalisation de Soi dans les corps physique, vital, mental et spirituel. Cette forme de Yoga, est une synthèse des enseignements anciens des 18 Siddhas, ravivée en cette ère moderne par un grand Maître de l'Inde, Babaji Nagaraj. Il inclut une série de techniques ou de 'kriyas' groupé dans cinq phases ou branches. Paramahamsa Yogananda a enseigné la pratique du Kriya Kundalini Pranayama qui peut accélérer la progression naturelle de Conscience Divine dans les êtres humains.

Lisez la suite

La sagesse éternelle: une utopie? Auroville, Sanâtana Dharma, Swami Pramod Chetan Udasin nous dit tout -

Auteur: Daniel Gauthier - Publié 2019-04-19 04:53
Image

Swami Pramod Chetan Udasins, l'éveil spirituel, il est a Auroville, au Québec ou en France?

La Sagesse Éternelle c'est vrai ou c'est une utopie?

Qu’est-ce que le Sanâtana Dharma? - Swami Pramod Chetan Udasin


Image

Entretien

Dans la première partie de l'info lettre YogaPartout à propos de ce moine qui tout abandonné pour suivre sa voie intérieure, nous avons vu qu'en 1996 Swami Pramod Chetan Udasin a cessé de chercher à gauche et à droite. Sa rencontre avec Chandra Swâmi fut déterminante. Si vous souhaitez lire et écouter la première partie de cette entrevue, rendez-vous à l'info lettre qui nous présente cet être humain execptionnel.

Bonne lecture, bonne écoute, peu importe ou vous trouvez dans le monde du yoga en français et merci à l'Association Le Refuge du Coeur pour cette transcription

Suite de l'entrevue (partie 2)

YogaPartout

La rencontre avec un authentique maître spirituel tel Chandra Swami, qu'est-ce que ça fait en dedans de nous?

Parlez-nous de Chandra Swâmi, comment ça se passe votre première rencontre avec lui? Il est reconnu éveillé spirituellement. Parlez-nous en svp Swâmi Pramod Chetan Udasin

Swâmi

Quand je suis arrivé à l’Âshram c’était tôt le matin, on m’a désigné une chambre, il y avait très peu de français, il y avait une personne qui traduisait qui s’appelait Vishâli, et il y avait aussi une québécoise qui est maintenant parti de son corps qui habitait à Montréal, qui s’appelait Satya. Cette personne m’a beaucoup aidé parce que je me suis retrouvé face à Chandra Swâmi et je n’avais jamais rencontré une personne vivante qui avait réalisé le Divin et à l’intérieur de moi j’étais profondément ému et en même temps, le fait de se retrouver en face de la Vérité, ça projetait en moi une image qui n’était pas très très reluisante, j’avais mon ego qui était là et le soir je pleurais dans mon lit, moi qui avait fait la guerre, qui était parachutiste, j’étais complètement démuni devant mes émotions et les trois premiers jours Chandra Swâmi ne m’a pas parlé et le quatrième jour il m’a posé des questions sur d’où je venais, qu’est-ce que je faisais, donc j’étais là en principe pour trois jours, parce que quand on arrive dans un âshram comme celui-là on ne peut rester que trois jours. Le quatrième jour quand il m’a parlé j’ai demandé si je pouvais rester plus longtemps, il m’a dit oui et au bout d’un mois, Chandra Swâmi m’a proposé de m’aider. En principe un maître spirituel ne vous propose jamais de vous aider et donc j’ai accepté, d’un mois je suis resté trois mois et finalement je suis resté cinq mois. Mon épouse m’a rejoint au bout de quatre mois, nous sommes restés ensemble à l’âshram puis ensuite, en septembre, puisque j’étais arrivé en mars, fin septembre nous sommes repartis sur Auroville et puis ensuite nous sommes rentrés en France. Ce qui s’est passé c’est qu’au bout d’un mois j’ai demandé à être son disciple, il m’a donc donné un nom, un nom sanskrit, c’est à dire le point à atteindre et j’ai commencé à copier des mantra, des OM plutôt, pour pouvoir avoir l’initiation au mantra que j’appelle mantra dîkshâ, j’en écrivais à peu près cinq heures par jour plus quatre heures de méditation, cela fait neuf heures de concentration. Quand Aartî est arrivée au mois de juillet j’ai eu l’initiation au mantra, c’est la première initiation que l’on peut avoir en Inde avec un maître spirituel. Donc j’ai copié sur un cahier pour m’exercer à répéter le mantra, 125,000 OM.

YogaPartout

~~#06F:Parlez-nous de lui un peu, comment ça se passe à ce moment-là ?

YogaPartout

Et qu’est-ce que vous lui avez demandé, de vous aider à quoi ? Il a accepté de vous aider…

Swâmi

Il a accepté de m’aider dans ma quête spirituelle, de me guider pour atteindre des niveaux supérieurs, la Réalisation du Soi. Le mantra m’a beaucoup aidé par la suite à pouvoir me concentrer et surtout à faire un travail sur le cœur parce que le travail sur le cœur est très important dans la sâdhana, c’est la solution en même temps la plus facile mais en même temps la plus difficile.

YogaPartout

Cette soif de spiritualité, dites-moi Swâmi Pramod Chetan, après cette première initiation en 1996, vous êtes parti à la recherche de qui vous êtes véritablement, vous êtes revenu en France puis êtes retourné en Inde, pendant combien de temps avez-vous sillonné l’Inde ? Et qu’est-ce qui s’est passé pour justement passer à l’étape de vânaprasthi, sannyâsa dîkshâ consécutivement en 2004 et 2007 ? Parlez-nous de vos rencontres de votre chemin, des routes que vous avez parcourues en Inde et qu’est-ce qui vous a amené à ces initiations additionnelles, s’il vous plaît.

Swâmi

Alors nous sommes rentrés en octobre 1996 en France, Aartî m’avait amené la caméra, nous avons fait un film sur Chandra Swâmi qui s’appelle « Un village, un Âshram, un Maître », nous sommes retournés en 1997 pour lui donner le film et puis nous sommes rentrés en France. Et là nous avons vendu notre maison et nous avons acheté une ferme dans la campagne au pied des Pyrénées, là nous avons travaillé pendant cinq ans sur nous, nous avons médité, nous avons lu des livres spirituels et puis nous avons vendu la ferme et nous sommes partis à l’île de La Réunion qui est à côté de l’île Maurice et là nous avons rencontré Amma, la sainte qui enlace les gens. Cette rencontre avec Amma ça a été quelque chose de très bénéfique pour nous, j’ai pu me rendre compte aussi de tout ce qui me restait à travailler et surtout cette présence a permis de m’engager totalement dans la vie spirituelle. C’est grâce à cette rencontre avec Amma que nous sommes rentrés en France en 2003. Nous sommes partis chez Chandra Swâmi en 2004, nous lui avons raconté tout ce qui s’était passé et là, à notre surprise, nous avons eu l’initiation du troisième état qui est le vânaprastha, c’est à dire novice marié, on s’engageait beaucoup plus avec lui, et puis à notre retour, en octobre 2004, j’ai commencé à écrire des mantra sur un cahier, j’en ai écrit pendant deux ans, 2.400.000, et j’ai fait un petit livre qui s’appelait à l’époque « Paroles de sagesse », c’est un livre qui faisait 108 pages. J’ai écrit à Chandra Swâmi pour lui demander un rendez-vous, donc nous sommes repartis à l’âshram en 2006 et là, j’ai remis à Chandra Swâmi les 2.400.000 Om avec le cahier de mémoire et puis, là, Chandra Swâmi m’a dit que, en 2007, si je le souhaitais encore je deviendrai Swâmi, je prendrai le sannyâsa dîkshâ, c’est à dire je renoncerai totalement au monde. Avec cette renonciation vous n’avez plus de vie familiale, vous n’avez plus de vie sociale, vous n’avez plus de vie professionnelle et là vous êtes seul. En 2007, nous sommes repartis tous les deux en Inde et j’ai été reçu par Chandra Swâmi. Avec Chandra Swâmi il y a eu une cérémonie qui a duré une heure et demie, il y a un brahmine, un prêtre, qui a officié cette cérémonie, c’est Chandra Swâmi qui présidait et donc là j’ai reçu le nom de Swâmi Pramod Chetan Udasin, donc Swâmi c’est le titre, Pramod Chetan c’est « le rayonnement de la Conscience divine » et Udasin c’est la lignée à laquelle j’appartiens. À la suite de cette initiation je suis resté jusqu’au 27 décembre 2007 à l’âshram et je suis parti sur les routes pendant un an et demi, j’ai parcouru 18.000 km à pied, en bus et en train, j’ai rencontré d’autres maîtres spirituels, d’autres personnes réalisées qui m’ont tous aidé, aucun ne m’a demandé d’argent, ils m’ont tous aidé, soit ils m’ont nourri, soit ils m’ont habillé, et j’ai quémandé ma nourriture comme un sâdhu sur les routes de l’Inde. J’ai parcouru trois fois le tour de l’Inde en un an et demi, puis après je suis rentré en France. Voilà un petit peu mon parcours.

YogaPartout

Et ces rencontres et ces mantra que vous avez écrits et répétés et transmis vous permettent aujourd’hui d’aider les autres, ça doit quand même pas être facile cette vie de sannyâsa dans le terme pur du nom, pour vous qu’est-ce que ça représente renoncer au monde ?

Swâmi

Renoncer au monde c’est se consacrer totalement au Divin, voilà. Quand je suis rentré en 2009, nous nous sommes installés au pied des Pyrénées entre Lourdes et Toulouse, c’est un endroit très paisible qui nous permet justement de méditer. J’ai effectué des retraites pendant un mois et demi, deux mois dans ma chambre, ça veut dire que je me levais à trois heures et demie du matin, j’avais un programme assez détaillé où je faisais du prânâyâma, des lectures de livres inspirés de maîtres spirituels et je méditais jusqu’au soir et, la nuit, j’avais même enregistré le mantra que Chandra Swâmi m’a donné qu’il passait sur un CD et pendant que je dormais le mantra continuait à se répéter comme ça, donc j’ai eu plusieurs mois, plusieurs retraites pour pouvoir acquérir les enseignements théoriques que j’avais reçus, et j’ai pu mettre cela en pratique ce qui m’a permis d’avoir des expériences très fortes d’ailleurs, ce qui me permet de pouvoir discuter, et, depuis, ça n’a pas arrêté d’évoluer. J’ai écrit un premier livre en quelques mois qui s’appelle « S’élever par l’effort… Itinéraire d’un deux fois né » qui est paru en 2013 et, à la suite de ça, c’est comme si il y a quelque chose qui s’enchaînait, quelque chose à diffuser ce que j’avais appris ce que j’avais reçu pendant mes vingt ans de pérégrinations, j’ai été en Inde jusqu’en 2013. Et puis en 2017, un autre livre est sorti, là ce sont des expériences personnelles, j’explique ce qu’est le yoga ascendant, le yoga descendant, ce que c’est que la grâce et d’autres enseignements qui m’ont touché, on ne peut l’expliquer que lorsqu’on l’a reçu, et en 2018, on a mis, grâce à Swâmi Saï Shivânanda le Président de la Fédération Francophone de Yoga qui est basé à Sherbrooke, il m’a demandé de lui envoyer le livre que j’avais écrit à Chandra Swâmi « Paroles de Sagesse », donc c’est grâce à son impulsion et à son aide que nous avons pu éditer le livre au sein de la Fédération, qui s’appelle « Paroles de Sagesse » qui est paru en octobre 2018.

YogaPartout

Des ouvrages d’ailleurs que j’ai reçus, je vous remercie beaucoup, que j’ai commencé à lire, qui sont très bien écrits, je vous félicite, vous écrivez des poèmes aussi, il y en a beaucoup qui m’ont touché personnellement, ces informations sont disponibles sur votre site « spiritualiteetyoga.com » page que nous avons dédié à votre intention sur « Yoga partout » même aussi vers différents liens qui sont utiles. Merci beaucoup pour cette explication Swâmi Pramod Chetan, c’est très touchant et c’est très apprécié que vous ayez accepté notre invitation et donc, je sais pas, au début je pense que je m’étais trompé d’année vous étiez ou vous serez dépendant de quand cet entrevu sera écouté puisque cette émission est diffusée et elle a une (???à 15.47) quand même assez lente, donc vous étiez ou vous serez en mai et juin 2019 de retour en Amérique du nord grâce à la Fédération Francophone de Yoga que l’on remercie d’ailleurs. Pourquoi ce retour, parce que vous êtes quand même déjà venu une fois à l’invitation de Swâmi Saï Shivânanda et maintenant vous allez sillonner le Québec, quelles sont vos intentions, vos objectifs, Swâmi Pramod Chetan de votre venue au Québec pour une deuxième fois en 2019 ?

Swâmi

Alors, je voudrais apporter une petite précision, c’est qu’en 2018 en octobre, Swâmi Saï Shivânanda m’a invité au colloque de la Fédération, j’étais l’invité d’honneur, mais en même temps j’ai donné six conférences dans différents centres de yoga, et puis il m’a demandé de revenir en mai et juin 2019 pour animer des conférences et des séminaires pour thème « Transmettre avec le cœur ». Actuellement les séminaires sont en train de s’organiser et j’ajoute que ces séminaires sont certifiés par la Fédération Francophone de Yoga, tous ceux qui viendront à ces séminaires recevront un diplôme de la Fédération comme quoi ils ont suivi les cours.

Pendant ces séminaires je vais expliquer qu’il y a un autre chemin du yoga, je précise que le mot yoga, c’est à dire « l’union avec le Divin » c’est le chemin de la dévotion, de la foi et de la confiance dans le Divin. Au cours de ces séminaires nous verrons principalement trois yoga : jnâna yoga qui est la connaissance, bhakti yoga qui est la dévotion et karma yoga qui est le service désintéressé. Ça change un petit peu si vous voulez des yoga ascendant qu’on retrouve dans le hatha yoga, kundalinî yoga, je pratique le yoga de la descente, c’est le yoga du cœur, une grande majorité des maîtres réalisés ont pratiqué ce yoga et n’ont jamais pratiqué le hatha yoga, donc ces maîtres sont par exemple Shrî Aurobindo, Chandra Swâmi, Amma, Shrî Ramana Maharshi, Swâmi Yogânanda, il y a énormément de Maîtres spirituels qui se sont réalisés par ce yoga du cœur qui n’est pas difficile, qu’il suffit de suivre, il faut être sincère, il faut être dévoué au Divin, il suffit de s’abandonner totalement à Lui et de travailler, par exemple l’introspection le soir, il faut méditer régulièrement, il faut prier, il faut lire des livres inspirés, pratiquer du prânâyâma. Le hatha yoga est une bonne chose parce que ça prépare le corps à recevoir cette énergie fabuleuse qui est la Réalisation du Soi. Voilà en gros ce que je vais essayer d’enseigner à ceux qui viendront me rencontrer.

YogaPartout

Merci. Et vous dites que ce n’est pas une voie difficile, pourtant votre chemin que je comprends ce sont des choix que vous avez faits, parfois Swâmiji ça ne vous tente pas d’abandonner ce vœu de vous dévouer au plus grand que soi, au Divin, il n’arrive pas des fois on parle souvent des fluctuations du mental, pouvez-vous pour les auditeurs, les auditrices, nous donner un exemple pratico-pratique pour des personnes qui ne peuvent pas vous rencontrer maintenant, qui écoutent cette entrevue et qui disent « ben moi ce je que j’entends comme conversation, comme message, ça m’intéresse, par contre je ne peux pas maintenant tout laisser de côté, j’ai des obligations familiales », pouvez-vous Swâmiji nous partager une façon, une routine, nous proposer des actions concrètes que nous pouvons dès aujourd’hui, dès maintenant, appliquer dans notre vie.

Swâmi

J’ai trouvé le bonheur dans ce que je pratique et les expériences spirituelles m’ont permis de neutraliser le mental, ça s’est fait assez rapidement parce que vous avez des gens qui peuvent méditer toute une vie et ne jamais avoir d’expérience spirituelle forte, on parle souvent de méditation, mais je parlerai plutôt de pratique méditative parce que la méditation c’est dhyâna, la concentration c’est dhâranâ. Lorsqu’on est en concentration, qu’on répète un mantra ou qu’on fixe le mental sur le souffle ou qu’on regarde ses pensées, là vous avez trois choses qui interviennent, l’observateur, l’action d’observer et puis le sujet à observer. Donc à partir du moment où ces trois choses là fusionnent, à ce moment-là on est dans ce qu’on appelle dhyâna c’est à dire la méditation. Lorsque vous êtes dans la méditation, vous êtes le témoin de ce qui est, la pensée n’est plus là, il n’y a plus de pensée. Donc à partir du moment où il n’y a plus de pensée il n’y a plus de souffrance et on a là une joie, une paix qui vous envahit, qui devient comme un bonheur, c’est difficile d’exprimer ce que l’on ressent avec des mots puisque c’est une expérience qu’il faut vivre, mais avant d’en arriver là, il faut cheminer pendant la méditation, il y a une vraie transformation de la personnalité du chercheur spirituel ou du disciple. Si on a une personne du monde qu’on ne peut pas aller dans des âshram, à ce moment-là il faut se faire un programme, donc il faut méditer, il faut avoir une activité méditative le matin et le soir toutes les douze heures, on commence par une prière, ensuite on fait dix minutes de prânâyâma par la suite on fait de la concentration, nous dans les Udasin nous donnons un mantra pour que la concentration se passe au mieux, il faut avoir tout le temps à l’esprit ce mantra, lorsque vous vous coucher, lorsque vous vous lever, si vous avez des temps de repos dans la journée, pensez à ce mantra, on peut le copier, ou alors il faut faire ce que l’on appelle de l’introspection, c’est regarder tout ce que vous avez fait dans votre journée, si vous avez été pour le Divin ou si vous avez été pour l’ego, c’est à dire si vous avez des relations difficiles avec votre famille, avec votre entourage au travail, d’être un être gentil, d’être un être aimant, que si vous avez répondu méchamment à quelqu’un sans qu’il y ait lieu, et bien il faut observer cette chose pour pas qu’elle se reproduise, mais bien sûr elle va se reproduire, donc à chaque fois que vous faites l’introspection vous le travaillez et vous voyez comment vous auriez pu aborder cette action négative. Il y a aussi l’alimentation qui joue, préconisez d’avoir une nourriture végétarienne, de ne pas prendre d’alcool, de ne pas prendre de tabac, de ne pas prendre de drogue, il faut lire aussi des livres de gens qui ont réalisé le Divin et normalement votre vie va s’améliorer, c’est sûr si vous êtes régulier dans votre pratique, si vous êtes sérieux, si vous avez une réelle aspiration à réaliser le Divin, vous allez Le réaliser. Je prends toujours cet exemple, lorsque vous voulez être médecin vous avez sept ans d’études en France, donc pendant ces sept ans vous étudiez, vous allez faire des stages dans les hôpitaux, vous faites une thèse à la fin que vous allez présenter devant un jury. Pour ça il faut du travail, on s’engage, mais la spiritualité c’est la même chose, pour atteindre le Divin il faut s’engager totalement. Il n’y a pas besoin d’aller dans des âshram, seulement il y a des techniques de la méditation pour la répétition du mantra, si vous ne les avez pas, vous pouvez réciter votre mantra il n’y a rien qui se passera.

YogaPartout

Merci, c’est très limpide, c’est très complet comme réponse et là on n’a plus d’excuse là. Donc même si quelqu’un a un emploi, une vie contemporaine très très active, on peut simplement choisir un temps pour soi, commencer très tôt le matin comme vous l’avez mentionné, on débute avec une prière, du prânâyâma, de la concentration donc dhâranâ. Le mantra, parlons un peu du mantra, et j’oubliais, le soir on fait une introspection de notre journée, est-ce qu’on était plus attiré vers l’ego que vers le plus grand que soi que vers le Divin ? Donc vous parlez d’une initiation au mantra et souvent, la question que je demande, qui revient, est la suivante : n’y a-t-il pas une naïveté, le mot qui me vient en tête n’est probablement pas le bon mot, je manque de vocabulaire, n’y a-t-il pas certaines hésitations qu’une personne peut éprouver lorsqu’elle est invitée à être initiée et à recevoir un mantra dans le sens, Swâmi Pramod Chetan, je sais pas, que on entend des histoires, on lit dans les journaux, les jeunes surtout, vont se faire entourlouper par toutes sortes de techniques parce que certains jeunes cherchent, ils veulent obtenir, ils ont soif de spiritualité et ils vont choisir un chemin parfois qui n’est pas le meilleur, qui n’est pas le bon, celui qui mène le plus rapidement vers cet état de grâce, de divinité dont vous faites mention. Comment pour les personnes qui nous écoutent, qui sont à la recherche, qui ont cette soif de connaissance, pouvez-vous nous indiquer quels sont les critères, qu’est-ce qu’une personne doit rechercher lorsqu’elle est prête à faire ce saut vers une spiritualité plus pratique dans leur vie ? Je ne sais pas si vous comprenez ma question beaucoup maintenant, mais vraiment si vous pouviez nous donner des indicateurs parce que vous vous n’avez pas choisi ce maître spirituel comme ça par hasard quand vous avez rencontré Chandra Swâmi, quels sont les conseils que vous pouvez nous partager pour choisir un chemin spirituel authentique.

Swâmi

Être sur un chemin spirituel n’est pas suffisant, il faut s’engager dans une voie initiatique, une voie qui a fait ses preuves où il y a encore des gens réalisés où trouver du sérieux. Je vais vous prendre l’exemple du lièvre et de la tortue, vous connaissez cette fable de La Fontaine, vous avez le lièvre qui court partout, ça se sont la plupart des chercheurs qui sont des consommateurs et vous avez la tortue, elle, elle a un but, c’est-à-dire elle va arriver, elle veut arriver et elle arrivera, elle y mettra le temps mais elle va y arriver. Le lièvre il court dans tous les sens ce qui est tout à fait normal puisqu’un jour il faudra qu’il choisisse sa voie donc il faudra qu’il s’engage, en fonction de ce qu’il ressent, en fonction de son cœur, il va choisir la voie dans laquelle il est le mieux. Et à partir du moment où il a choisi cette voie, à ce moment-là il faut qu’il s’y engage sérieusement et qu’il ait cette aspiration à réaliser le Divin. Quand j’ai été initié chez Chandra Swâmi au mantra, puisqu’on en parlait tout à l’heure, Chandra Swâmi ne m’a pas demandé un centime, il m’a aidé, lorsque j’ai demandé des conseils spirituels à certains maîtres ils m’ont habillé, j’en ai vu d’autres ils m’ont donné à manger, jamais aucun maître spirituel de l’Inde que j’ai rencontré ne m’ont demandé de l’argent. Bien sûr on va vous dire il y a beaucoup de faux gourous aussi, il y a aussi beaucoup de faux disciples, des gens qui ne sont intéressés qu’intellectuellement, à cet engagement. Quand on aspire à réaliser le Divin on rencontre les bonnes personnes. Est-ce que j’ai répondu à votre question ?

YogaPartout

Absolument, c’est très bien dit, merci beaucoup.

Swâmi

Je voudrais préciser que s’engager dans la spiritualité c’est simplement entreprendre un chemin personnel de transformation, cette démarche ne peut être qu’individuelle, c’est plutôt une connaissance de notre Être primordial, et lorsque nous sommes connectés avec le Divin, notre état intérieur se transforme et irradie la paix, la joie, l’amour et le bonheur. Voilà un petit peu comment je perçois la chose. Quand l’élève est prêt, le maître apparaît. Ça, lorsque j’étais prêt, Chandra Swâmi est apparu.

YogaPartout

Et vous avez quand même parcouru plusieurs milliers de kilomètres pour justement rencontrer ce maître, ce n’est pas donné à tous, vous en conviendrez avec moi, et j’aimerai continuer dans cette rencontre, cette découverte, inviter les personnes à en apprendre davantage à votre sujet, au sujet de votre chemin spirituel, des enseignements, des ateliers que vous offrez sur invitation. L’adresse Internet est bien http://www.spiritualiteetyoga.com, vous y trouverez de tout, c’est très bien documenté, on peut communiquer avec vous par formulaires que vous avez ajoutés sur votre site, on peut communiquer avec vous à travers la Fédération Francophone de Yoga. Swâmi Pramod Chetan, j’aimerais qu’on revienne au début de notre rencontre vous avez fait mention d’Auroville. C’est un endroit que vous avez visité plusieurs fois, vous avez aussi prononcé une conférence, une discussion lorsque vous serez en Amérique du nord, à Sherbrooke, pouvez-vous nous donner une idée, comment ça se passe ? Auroville c’est vraiment spécial dans le sens que quand ça a commencé il n’y avait absolument rien, et maintenant c’est devenu une ville qui est autonome, qui permet à plusieurs centaines de personnes de subvenir à leurs besoins. Swâmi Pramod Chetan pouvez-vous nous parler d’Auroville s’il vous plaît.

Swâmi

Auroville, j’y suis resté un an et demi mais j’étais partagé entre Auroville et l’âshram de Shrî Aurobindo à Pondichéry qui sont deux entités différentes puisque l’âshram et Auroville sont séparés. Auroville est dirigé par une Fondation alors que l’âshram est dirigé par la Shrî Aurobindo Society. Pouvez-vous me rappeler votre question ?

Simplement nous parler un peu de personnes qui voudraient se rendre par exemple à Auroville pour aller faire un pèlerinage, parlez-nous un peu de cet endroit parce qu’il y a beaucoup beaucoup d’enseignements qui émergent, je me souviens je m’étais même déjà inscrit à prendre un cours de sanskrit d’une personne qui habitait à Auroville. Comment ça se passe pour les personnes qui voudraient faire un pèlerinage vers Auroville ?

Swâmi

Il n’y a pas de pèlerinage à faire à Auroville, le pèlerinage il est à faire, s’il y en a un, c’est à l’Âshram de Shrî Aurobindo, parce que vous avez à l’Âshram les Samâdhi, les tombes de Mère et de Shrî Aurobindo, vous pouvez méditer en leur présence parce qu’on sent toujours cette énergie, à chaque fois j’ai été méditer, j’y suis allé tous les jours pendant un an et demi deux fois par jour. Chaque fois que je suis là-bas j’ai mon cœur qui s’ouvre, je tombe en extase, c’est quelque chose de fabuleux, alors qu’à Auroville quand je vais au Matrimandir je ressens quelque chose mais qui n’a rien à voir avec l’âshram de Shrî Aurobindo. Le Matrimandir c’est le bâtiment de la Mère. J’ai tourné douze aspects d’Auroville dans mon film en 1995, ce qu’on verra à Sherbrooke c’est la présentation d’Auroville qui est faite par le Docteur Erwin Lacelo de l’UNESCO, ensuite vous avez le reboisement, il y a les arts à Auroville et le Matrimandir. Nous ne verrons que quatre aspects alors qu’il y en a douze puisque vous avez l’éducation, vous avez la santé, vous avez le repos, vous avez les entreprises. Quand on arrive à Auroville on voit une forêt, au début dans les années 1970, les auroviliens ont planté trois millions d’arbres, c’est devenu une forêt, vous avez des chemins, c’est pour cela que le film on l’a appelé « Les chemins d’Auroville ». Pour faire ce film j’ai tourné dix-huit heures d’images et fait à peu près sept cents kilomètres en deux mois. À Auroville c’est le monde, donc vous pouvez y méditer, c’est sûr que le fait qu’il n’y ait pas de police, pas de gendarmerie, pas trop de contraintes, il n’y a pas à sortir le carnet de chèque, quand vous arrivez, vous ouvrez un compte et vous avez un numéro donc vous allez manger vous donnez votre numéro, vous allez acheter quelque chose vous donnez votre numéro, vous n’avez pas à sortir de carte bancaire, d’argent, c’est assez pratique et surtout, tout est favorable pour que vous puissiez méditer, mais vous ne trouverez pas d’enseignement spirituel comme chez Chandra Swâmi, il n’y a pas de guru à Auroville, pas de maître spirituel, donc c’est un petit peu difficile de trouver.. mais à l’âshram c’est pareil, maintenant des gens éveillés il n’y en a pas non plus, c’est un petit peu difficile, vous y allez et vous essayez de suivre un programme, c’est tout.

Écoutez la podcast

https://www.yogapartout.com/Swami+Pramod+Chetan+UdasinÉcoutez la suite

Écoutez la suite

Hari Om!

Dans la partie trois de trois, Swami Pramod Chetan Udasin nous livre un message d'amour

Suite à propos des stages, formations et même l'initiation selon la lignée de Swami Pramod Chetan Udasin

Évènements au calendrier de Yoga Partout

Voici une partie de l'agenda de Swami Pramod Chetan Udasin

Liens intéressants

Contact

Pour rejoindre Swami Parmod Chetan Udasin en Europe
L'Association "Le Refuge du Cœur"
6 Bis chemin de La Cassagne
France

Pour rejoindre Swami Parmod Chetan Udasin en Amérique
Fédération francophone de Yoga
1250 Malouin - Sherbrooke - J1J 3C2
Tél. sans frais : 1 877 566 2276

Par courriel

Nous vous souhaitons tout le bonheur

Image
Daniel

S'inscrire à l'Info Lettre

Adresse de courriel: