Chargement...
 

Ypar dot IO - Yoga en Liberté (r)

J’ai osé changer la mission de Yoga Partout et je l’ai affiché sur la page d’accueil, du site. Tout haut, tout fort je sors du placard

Daniel Samedi octobre 19, 2019

Image
J’aurai pu écrire comme titre de cet article : La mission de Yoga Partout a pris un coup
J’ai fait ce qu’on est pas supposé faire dans la vie d’un éco système, je suis sortie du placard. Je vous communique ma direction, mes valeurs et cela impacte directement la stratégie de YogaPartout. Plus haut, plus fort car je me fou du monde entier.

Sarva Gantavya – rejoindre l’univers

La mission, ma mission de vie est de rejoindre l’univers. De l’infinitésimal au plus subtil de la matière, voilà que YogaPartout débute une nouvelle vie, un lâché pris. L’univers, pour moi, c’est ce qui existe au plus loin du plus loin de l’akasha (éther, vide, vacuité), rien de moins.

Croyez-moi, j’y vais régulièrement. J’en reviens comme il faut, transformé et plein de souhaits bienveillance. Sauf qu’il y a un obstacle. Il faut reconnaitre que ce n’est pas facile quand on revient de cette expérience. Comment expliquer ce qui est plus que céleste, vaporeux, divin et spirituel, tout a la fois? Ce qui est impalpable et sublime demeure abstrait et difficile a communiquer. Et pourtant, on ne se demande pas de questions lorsqu’on vit cette plénitude. Je cesse donc de tenter de justifier mes choix pour rester fidèle a moi-même. Par contre, je me dois d’élaborer sur ce sujet puisqu’une orientation stratégique se doit d’être bien communiqué car c’est à vous que reviens le choix et le devoir de communiquer è votre entourage le « nouveau Yoga Partout ».

Cette nouvelle mission est signe d’un temps nouveau. Pour YogaPartout, le Sarva Gantavya c’est quelque chose de sublime car concret et matériel : une direction, l’univers, rien de moins.

Parlons du sublime

Pour moi, le sublime est l’expérience spirituelle qu’a transformé ma vie. Le sublime fait le pont entre le matériel et la pensée. Ces pensées qui se figent dans les hautes sphères de la matière sont comme des synapses qui continuent de se former en attendant qu’on apprenne à se libérer soi-même de nos propres granthis (nœuds). Si vous avez déjà expérimenté d’être coincé dans le cercle vicieux des cycles de la vie et de la mort, n’attendez plus un instant après la pure conscience, elle viendra bien foutre le bordel dans notre vie sans faire quoi que ce soit d’autre. Voyez-vous ce que je veux dire?

Je m’explique en faisant une comparaison entre l’expérience méditative et l‘émotion (bhoga)
Lorsque je ferme les yeux et que je réussis a faire samyama sur le contrôle des sens, je réussis à me rendre à la porte du plus haut que haut, à la limite de la matière, au point de bascule entre l’état contemplatif et l’« Expérience de la non pensée », juste Être. Je vous décris quelque chose de difficile à expliquer car c’est une expérience qui se vie .

Image
Voilà pour moi ce que signifie le sublime, l’expérience du Sarva Gantavya.

Et vous? Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de vivre quelque chose de similaire? De devenir conscient de sa conscience n’est-ce pas une expérience qui vaut la peine d’être vécu?

Ô absolu, protèges-nous ensemble

Merci à Christian Tikomiroff pour votre commentaire. Merci a Siddhananda Sita pour votre acceptation inconditionnelle.

Écrivez-moi, dites-moi ce que vous pensez

Avez-vous compris? Avez-vous vécu ce que certains appellent un Satori?
daniel@yogapartout.com

Notez

Je prends une pause, je suis à préparer une tournée d'ateliers de Hatha Mudra Yoga. Si vous êtes intéressé que je visite votre coin de pays, faites moi signe.

S'inscrire à l'Info Lettre

Adresse de courriel: