Chargement...
 
Forum: aide

Forum: aide


Ceux qui sont offusqué de savoir que je demande un prix pour mes interviews

Madame, je sais que ça peut sembler contradictoire que d'avoir lu que je demande un salaire pour faire les entrevues que je fais, je comprends votre frustration.
C'est parce-que vous ne connaissez pas l'histoire derrière YogaPartout que vous jugez que c'est inadéquat que de demander une rémunération pour ma vocation, mon sankalpa, ma mission: faire rayonner le yoga et ses bienfaits.... partout.

Yoga Partout rayonne dans 55 pays. Ca m'as prix huit ans pour devenir un succès instantanné. Je dis cela en toute humilité, avec un brin d'humour et pourtant le fond de cet énoncé est empreint d'un labeur constant depuis 2008 alors que j'avais décidé de démarrer une association sans but lucratif.
J'ai vécu beaucoup de déceptions, rencontrés beaucoup d'obstacles et aujourd'hui, je suis fier de ce que j'ai accompli: rassembler la francophonie du yoga avec des centaines d'heures d'interviews, d'articles... mis à la disposition des personnes qui affectionnent le yoga... gratuitement. Sauf que mon modèle de monétisation fait que je suis au pied du mur. Si je ne demande pas d'être rénuméré pour mon labeur, yoga partout fermera ses portes car mon artha ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Artha ) yoga que vous voyez s'exprimer ici.

Si vous avez besoin d'éveiller des conscience, yoga partout est là pour vous. Si vous voulez aider yoga partout à poursuivre sa mission de diffuser de l'information, de la connaissance, des histoires authentiques en yoga, acceptez de débourser un montant minimum.
Certes j'accepte les échanges sauf que vous devez comprendre que les frais qui grimpent pour maintenir une infrastructure tel que vous l'observez sur Yoga Partout font que je me dois d'être sélectif. Je ne vous juge pas d'être offusqué et de ne pas comprendre ma décision. Toutefois, svp, continuez de lire ce message important.

Prenez deux trois minutes pour lire de plus de votre temps pour comprendre ce qui suit car pour moi aussi c'est difficile de demander ce que je vous ai demandé.
D'abord, sachez que pendant sept années je n'ai pas demandé un sous à personne pour faire les entrevues que j'ai fait. J'avais un emploi à temps plein, j'enseignais les soirs et les fins de semaines, tout le monde était heureux puisque tous les revenus des cours que j'enseignais retournaient en investissant dans le développement de yoga partout, une infrastructure qui est composé d'environ 800 pages web. Qui était heureux? heureuses?

Toutes les personnes que j'ai interviewés, toutes les personnes que j'ai aidé à faire connaître sur la scène internationales. Au bas de ce email j'ai ajouté quelques hyperliens pour vous les présenter, de façon humble, pas pour être prétentieux en disant haut et fort: voyez qui j'ai interviewés. Car j'en connais, même des initiés maîtres qui ont égo gonflé et qui prennent sans gêne. Non, Mme ce sont toutes des interviews gratuites que je mets au service du yoga depuis tout ce temps car mon objectif a toujours été de redonner au yoga ce que le yoga m'apporte.

Sauf qu'aujourd'hui, j'ai fait un choix et j'ai besoin de votre aide. Si tout le monde que j'invite à mon micro (environ 40 interviews de fonds que j'ai fait à ce jour) acceptent de débourser un minimum, je peux continuer à faire ce que je sais faire de mieux: faire rayonner le yoga... partout. Grâce aux technologies de l'information, le yoga contemporain s'est transformé en yoga sur internet avec toutes sortes d'offres.

Je continue de croire que des cours de yoga sur internet va à l'encontre de la tradition du yoga. Je crois en un contact obligatoire avec le maître.
Madame, j'ai fermé une association sans but lucratif car j'avais la ferme intention de faire en sorte que notre modèle pour subvenir à nos besoins soit gratuit pour toutes et tous, tout le temps, et cela ne s'est pas produit.

Voyez cet hyperlien de la charte officielle (légale) d'OSBL que j'avais fait constituer.

Image


Je n'ai pas réussi à susciter l'intérêt, je n'ai pas réussi à aller chercher une subvention, personne n'était prêt à investir le temps nécessaire pour aider

Voici une liste partielle de personnes que j'ai aidé (si je peux m'exprimer ainsi) et interviewés dans demander un centime:

  • Francine Cauchy de chez l'[http://yogapartout.com/InstitutVidya|Institut Vidya - Quantum]
  • Patrick Vésin et LocanA Sansregret de chez [|Padma Yoga] (un dizaines de capsules vidéos)
  • Sylvie Gendron
  • Alain et Étiennette Viniyoga à Rivière-du-Loup
  • Swami Sai Shivananda de la [|Fédération francophone de yoga] - des heures et des heures de bénévolat jusqu'à ce qu'il me ferme la porte parce-que ça faisait des jaloux autour de filmer les conférences au Colloque
  • Shabad Saroop Singh Khalsa du centre Equilibrium
  • Lyne St-Roch
  • Jason Simard - Centre Paramita Boudhiste
  • Lou Gauthier Harvey et Monique Côté (yoga pour les rondes)
  • Gaêlle Cosnuau
  • Diane Ouimet
  • Martin Dubois(et plusieurs de ses collaboratrices et collaborateurs) - récemment il a commencé à me payer pour les services que je lui rend car il voit tout le travail que de faire une vidéo, une web cast, une info lettre, des pushs sur les médias sociaux.
  • Lily Champagne
  • Xavier -Rama- Houssin et Babacar Khane
  • Hélène Beaupré Doucet à Rimouski
  • Hervé Blondon
  • Martine Bergeron
  • Claude Maréchal et Nicole Sénécal
  • Hart Lazer
  • Damodar Gopal Dass
  • Nrshinga Chaitanya Das
  • David Matthew Brown (In English)
  • Gopinath Dass
  • Pascal Gontier (le seul qui m'a payé et il m'a demandé combien il devait me donner et je l'ai laissé libre de faire un don volontaire (ça m'a pris plus de quatre ans pour osez demander d'être rémunéré) et je l'ai aidé à faire connaître son yoga.
  • Lydia Taïeb - France: Clown et éveil spirituel (je l'ai aidé à briller en Amérique, elle savait que je demandais un don et ne m'a rien donné.
  • Danemark

Elle m'avait dit qu'elle ferai un don et ne l'a jamais fait

  • Inde, France: enfants. Je les ai aidé pendant des heures et des heures sans rien demander car elles avaient besoin de mes services


Notez aussi que je reconnais que plusieurs d'entre eux m'ont ouvert des grandes portes, je suis reconnaissant de leur aide.

Sur ma web radio, j'ai travaillé des heures et des heures sans relâche à ne rien demander. J'ai aidé le festival de yoga de Montréal à rejoindre des centaines et des centaines de personnes inscrites (pour être plus précis, j'ai 1,863 personnes inscrite à mon info lettre).

Bref, madame, j'ai écrit des centaines d'infos lettres, programmé et payé pour les administrateurs chevronnés qui m'ont demandé jusqu'à 125$ de l'heure pour me dépanner et garder intacte la base de donnée relationnelle de yoga partout, des centaines d'heures
ET aujourd'hui, je demande d'être rémunéré un minimum. Ne croyez-vous pas que c'est juste et équitable pour l'aide que je vous apporte? Peut-être que vous n'avez pas besoin d'être présente sur les médias sociaux sauf que les autres eux ont besoin d'être sensibilisé sur votre mission, vos gestes de compassion, votre yoga à vous.

Consultez aussi ces articles

 

S'inscrire à l'Info Lettre

Adresse de courriel: