Le tantrisme


Shri Hanuman Ce qu’il faut savoir, c’est que quand on reçoit une initiation d’un Maître, on rentre dans la particularité de l’enseignement de cette école qui n’est pas l’école du voisin. Et cette école s’appelle Sri Vidya, c’est-à- dire le culte de la connaissance, vidya veut dire connaissance, sous la forme féminine, c’est-à- dire sous la forme de la shakti, donc c’est le culte shakta, et sa symbolisation, sa représentation est le culte de ce qu’on appelle sri chakra ou sri yantra. C’est ce culte des multiples formes triangulaires du manifesté à l’intérieur duquel résident toutes les potentialités passées, présentes et futures. Donc il s’agit d’un culte hautement ésotérique de la connaissance. C’est une énergie tout à fait particulière. Voilà un petit peu la direction de l’enseignement que j’ai reçu, et tout enseignement, tout le monde le comprendra, n’existe que par contraste par rapport à d’autres. Et si toute cette multitude d’écoles a fleuri en Inde, c’était pour en effet créer des contrastes, apporter un accent supplémentaire sur un aspect plus qu’un autre, ou un éclairage et c’est pour ça qu’il y a dans le tantrisme une quantité d’approches, de directions, shaïvaïtes, shaktas, ghanas, et différentes écoles qui en déclinent, vaïshnav, c’est-à- dire le culte de la personne de Krishna, donc ce sont des aspects. Et cela est tout à fait unique de l’Inde, ces écoles ont fleuri comme cela, et pour couronner, ce que l’on appelle le Shivaïsme du Kashmir, a synthétisé toutes ces approches-là en différentes déclinaisons, ce qui rend les choses beaucoup plus complexes. C’est une forme de synthèse de ce qui pouvait être de meilleur, et donc plus intelligible. On peut dire qu’il s’agissait de secte ou d’école ou confrérie. Et le génie leur appartenait parce qu’en petit comité ils pouvaient parfaire leur propre science, sublimer leur propre matériau et c’est là où réside le génie. En même temps, nous ne pouvons pas nier qu’il y a eu des vases communicants. Un exemple très précis dans le Shivaïsme du Kashmir est l’école Kaula qui en fait ne venait pas du tout du Kashmir, mais de l’Assam, c’est-à- dire à l’extrémité de l’Inde de l’Est, avec des cultes qui étaient en provenance directement de la divinité Kameshwari ; donc l’école Kaula n’avait rien de kashmirien à la base.

YogaPar: Merci Sri Hanuman, votre réponse est très limpide, rassurante, parce que c’est une expérience. Comment décriveriez-vous cette expérience de l’unité de Shiva et de Shakti ?

Shri Hanuman Cela participe du grand mystère, d’une grande révélation intérieure ; c’est en langage très simple, l’unité entre l’Absolu et le relatif. Le relatif est inclus dans l’Absolu et l’Absolu est aussi inclus dans le relatif. Et c’est ce que révèle ou fait révéler le tantrisme sous toutes ses
formes, et y compris évidemment dans sa forme très actuelle et répandue en Occident de ce qu’on appelle le Shivaïsme du Kashmir.
Une des grandes problématiques du chercheur spirituel, c’est de conjuguer cette soif de l’Absolu transcendante avec en effet, cette immanence. Cette équation immanence-transcendance est une vieille
équation philosophique qui a traversé tout le monde de la pensée universelle.

YogaPar: Merci Sri Hanuman, c’est très apprécié. Je m’en voudrais de ne pas faire mention que vous avez une élève, une amie qui bientôt se joindra à nous pour commenter et partager avec nous son expérience, ses observations. Entre-temps, le Nada Yoga, le Yoga du Son d’inspiration védique, pour vous, c’est une voie traditionnelle , c’est un mouvement qui est inévitable de rejoindre comme ça qui nous sommes véritablement par l’entremise de la musique si je puis vulgariser ainsi ?
Shri Hanuman Merci de cette question. Je vais tenter de rationnaliser le plus, c’est ce qui permet la compréhension. Comme je l’ai évoqué dans la précédente question, la problématique du chercheur spirituel ou introspectif ou le chercheur du sacré, c’est de mettre du sens à sa vie.
Mettre du sens à sa vie, c’est de trouver le sacré, de trouver la résonance intérieure avec la résonance extérieure. Et vivre sa vie, en termes simples, c’est chanter sa vie, et pour pouvoir chanter sa vie, il
faut être inspiré. Et d’où vient l’inspiration ? L’inspiration vient du contact avec ce qui nous dépasse, avec la transcendance. En premier, cette inspiration vient de très haut, de très loin, du plus profond de soi, elle nous dépasse, elle nous envahit et en même temps, elle organise notre vie. C’est cela le Naad Yoga, c’est trouver cette résonance. Alors les chants, on peut dire d’une façon générale, tout ce qui élève l’esprit par la parole, par le chant, est du Naad Yoga, c’est-à- dire nous ramène vers l’essentiel de l’inspiration. Les chants d’église, une prière chantée, c’est du Naad Yoga, et en même temps, c’est du Raja Yoga en ce sens que cela apaise le mental et permet d’aller à la source du concept, c’est-à- dire la source du concept, c’est ce qui est non-manifesté. En ce sens que quand nous chantons quelque chose qui n’est pas formulé, c’est-à- dire un ensemble de résonances, il n’y a pas de signification, c’est de la
vibration à l’état pur. Une fois que l’on rajoute à cela, par exemple un mantra « Om namah Shivaya », tout de suite le mental va se raccrocher à une représentation, une iconographie, c’est-à- dire Shiva représenté sur le Mont Kailash en méditation ou sous la forme du danseur cosmique. Chacun trouvera en effet le symbole qui lui parle le plus. Mais en réalité, la vibration à la base, Shiva c’est du Naad Yoga, c’est la vibration suprême qui est à trouver à l’intérieur de nous et c’est la source d’inspiration même.

Un maître accompli que vous pouvez écouter via la Web Radio de Yoga Partout


YogaPar: Bravo, félicitations ! Merci, c’est vraiment touchant de vous entendre, c’est différent. Sri Hanuman, je vous souhaite tout le bonheur et je souhaite qu’un jour, on puisse se rencontrer en personne. Ce serait un privilège pour moi et tout un honneur de pouvoir vous aider à ouvrir l’écart, à faire en sorte que votre yoga devienne le Yoga, le Naad Yoga, cette discipline d’unification. Nous le rappelons souvent aux personnes qui écoutent cette émission, il faut être prudent, il faut agir avec sagesse, discernement. Aussi l’action qu’on accomplit imprudemment, sans discernement, cela engendre des grandes souffrances. Et lorsqu’on réfléchit, lorsqu’on prend le temps d’agir avec sagesse, les nobles qualités de l’homme s’éveillent. A bientôt, c’est un rendez-vous que je vous fais, une rencontre probable éventuelle que je souhaite. Merci d’avoir accepté notre invitation et je vous souhaite tout le bonheur.

Shri Hanuman Merci Daniel du fond du cœur et merci aux auditeurs. Que la paix règne et l’amour.

Nous vous souhaitons tout le bonheur.

Daniel pour YogaPartout Int'l