Chargement...
 

La pratique du yoga chez la femme enceinte

Avant la naissance, "la première chose dont votre enfant a un besoin vital, à chaque seconde, c’est l’oxygène. Or, il ne peut, jusqu’à sa naissance le recevoir que de vous."

Il est donc important de savoir que la respiration de la femme enceinte subit des modifications dès les premiers jours de gestation car il y a un accroissement du volume sanguin pour favoriser les échanges avec le bébé. Cela provoque chez la mère, une respiration plus courte et plus rapide qui s’accentue encore quand les peurs et les doutes l’envahissent.

Les exercices respiratoires du yoga contribuent à allonger la respiration, à la rendre plus régulière et plus profonde, ce qui apaise aussi la femme enceinte.

Il n’est pas nécessaire d’appliquer une technique respiratoire particulière pendant l’accouchement, mais la conscience de sa respiration va aider la femme à se concentrer sur le travail à faire sans se crisper inutilement.

De plus, le yoga associe toujours le mouvement à la respiration. Une atmosphère de tranquillité s’installe alors et les femmes apprennent à s’intérioriser pour établir un contact privilégié avec leur enfant dans leur ventre. Dans les exercices associés à la respiration, il est important de choisir des postures qui vont permettre d’allonger la colonne vertébrale et qui sont en extension vers l’avant pour faciliter la respiration.

Tous ces exercices sur la respiration et le mouvement préparent la femme enceinte pour le moment crucial de la naissance. On recommande donc aux femmes enceintes de débuter la pratique régulière du yoga après la douzième semaine pour éviter des risques inutiles au début de la grossesse.

Mal de dos pendant la grossesse

Pour des infos au sujet du mal de dos durant la grossesse, vous devez vous connecter et pour vous connecter vous devez être inscrit

Enceinte?

Ne laissez pas les maux de dos vous gâchez les plus beaux moments !

Durant votre grossesse, vous être particulièrement attentive aux messages d'alerte que vous envoie votre corps, notament les maux de dos et des crampes . Ces maux de dos (qui disparaissent généralement quelques mois après l'accouchement, sont parmi les troubles les plus fréquemment ressentis par une femme au cours de sa grossesse. Ils surviennent généralement lors du deuxième ou troisième trimestre de la grossesse, le plus souvent aux alentours du cinquième mois de grossesse, quand votre ventre devient proéminent.

Ces douleurs se font ressentir surtout en fin de journée ou le soir, quand vous êtes fatiguée ou quand vous êtes restée debout longtemps. Certaines hormones entrent en action pendant la grossesse (oestrogène, relaxine,...), le foetus se développe, et les modifications du corps de la femme enceinte créent un déséquilibre compensé involontairement en changeant sa façon de se tenir, en cambrant davantage le dos.

Il existe aussi une cause purement mécanique des maux de dos durant la grossesse : votre utérus grossit et prend du poids, votre centre de gravité se déplace donc vers l'avant. Pour le soutenir, les muscles abdominaux se distendent et provoquent une cambrure qui provoque des douleurs lombaires.

Souffrir du dos, pour la femme enceinte, n'est pas une fatalité mais reste une affliction courante. En combinant soins du corps, hygiène de vie, gestes préventifs et accessoires techniques, vous pouvez lutter efficacement contre les maux de dos qui gâchent cette période tellement formidable qu'est votre grossesse.

Comment limiter le mal de dos durant la grossesse ?

La première prévention du mal de dos est de limiter la prise de poids. Une prise de poids trop importante peut compliquer votre grossesse. Une prise de poids excessive s'accompagne souvent de maux de dos plus conséquents en raison de la surcharge imposée à votre corps.

Soyez donc vigilante et suivez les conseils de votre gynécologue. Mangez équilibré, faites des repas complets, bannissez les grignotages et buvez beaucoup d'eau... Evitez de rester trop longtemps en position assise ou debout. Pratiquez régulièrement des étirements. Pratiquez si possible 30 minutes de marche chaque jour, de façon régulière et à votre rythme (évitez les piétinements comme le shopping qui ne font qu'aggraver la douleur). Il vaut mieux déléguer les courses à votre mari ou à une amie. La nuit, dormez de préférence sur le côté gauche afin d'éviter de comprimer la veine cave.

Evitez de porter des poids lourds.

Evitez les talons aiguilles durant la grossesse : préférez des chaussures confortables avec un petit talon.

Reposez-vous au maximum. Limitez (ou déléguez) les tâches ménagères pendant quelques temps.

Prenez garde quand vous devez attraper un objet en hauteur: cela augmente la cambrure lombaire. Vous pouvez également porter une ceinture de grossesse.

Liens intéressants (Bibliographie)

  • De Gasquet, Bernadette, Bien-être et maternité, Éditions Albin Michel, mai 2009
  • Stadali, Frauke, Le yoga pendant la grossesse, Revue Viniyoga, no.68, Éditions Claude Maréchal, décembre 2000
  • Brabant, Isabelle, Une naissance heureuse, Éditions Saint-Martin, 2008
  • De Gasquet, Bernadette, Trouver sa position d’accouchement, Éditions Marabout, 2009
  • Texier, Martine, L’attente sacrée, yoga maternité, naissance, 3e édition, Le souffle d’or, 2010
  • Crampes nocturnes

Communiquez avec nous

Écrivez au centre de yoga Alain et Etiennette


Publicité

Resté connecté sur ce sujet

Hors donc, si cet espace sur YogaPartout (YP) est vide ou s'il n'y a aucune image et que le texte est très court (lire générique), essayez de vous connecter. Si vous n'êtes pas inscrit, vous ne pouvez pas vous connecter. Et si vous ne souhaitez pas être connecté, en plus de ne pas pouvoir accéder aux nombreuses autres fonctionalités qu'offre YogaPartout pour les membres inscrits, vous ne pourrez pas visionner les vidéos, les entrevues Radio et tout ce que YogaPartout (YP) apporte à la communauté du yoga en français. Toutefois, vous pouvez visiter une autre page que celle-ci pour vous rendre à la source, aux origines de cette ambitieuse réalisation qu'est YogaPartout (YP). Et, puisque vous êtes ici, puisque vous lisez ce texte, si effectivement vous êtes inscrit à ce site, assurez vous de suivre cette page (si vous n'êtes pas connecté, ces liens ne fonctionneront pas) ou cesser de la suivre (selon votre préférence) (si vous n'êtes pas connecté, ces liens ne fonctionneront pas) afin de continuer de consulter ce site en profondeur et ainsi suivre son évolution. Vous pourrez ainsi nous aider et aider les autres (lire collaborer) à faire connaître votre yoga dans sa totalité.